Bleu Klein

Klein, sans titre, 1957 À partir de 1954, Yves Klein réalise des peintures monochromes. Après des monochromes de diverses couleurs, il privilégiera le bleu outremer. Ce bleu, extrêmement saturé, est selon lui « la plus parfaite expression du bleu». Ce pigment dont le spectre d'absorption comporte des creux particulièrement marqués ne peut pas être imité.

Si on parvient à reconstituer sa tonalité, on n'obtient pas la clarté, qu'on améliore qu'au détriment de la pureté5. Yves Klein est fasciné par le pigment pur, poudre mate, volatile, insaisissable et fragile, qui exprime pour lui « la sensibilité picturale à l’état pur », la matérialité immatérielle, la substance.

L'International Klein Blue (IKB) est un procédé déposé le 19 mai 1960 à l'Institut national de la propriété industrielle (INPI), sous l'enveloppe Soleau no 63471 par l'artiste plasticien Yves Klein 1. Il associe le bleu outremer synthétique à un liant choisi avec l'aide du marchand de couleurs Édouard Adam.

Petite fabrique de céramique

  • 3826, St-Maxime
    Québec (Québec) G2A 3S1
    creationsratte@gmail.com

Atelier sur rendez-vous

  • Atelier: 418.845.5151
    Cell: 418.561.9591